Changements climatiques

Au sein de l’Alliance de recherche universités-communautés-Défis des communauté côtières (ARUC-DCC) regroupant plusieurs chercheurs et organismes, le Comité ZIP Baie des Chaleurs travaille, dans une démarche d’échange d’informations et de connaissances, à renforcer les capacités d’adaptation (gouvernance et résilience) des communautés côtières.
 

Les changements climatiques, ça se prévoit en communauté

Le projet, orienté sur la résilience des communautés aux prises avec les effets des changements climatique (risques côtiers), vise trois objectifs: 1) mieux comprendre les facteurs qui influencent la perception du risque et ses conséquences par les acteurs; 2) mieux comprendre les facteurs qui influencent la responsabilité des acteurs face à l'adaptation aux effets des changements climatiques, et; 3) documenter l'acceptation des conséquences des choix individuels et collectifs des acteurs (p. ex. décision de demeurer en zone à risque ou choix d'un plan d'urbanisme). 
 

Ainsi, au cours du printemps 2012, deux assemblées publiques ont été organisées à Maria. La première avait pour objectif de vulgariser l'état de situation des changements climatiques, alors que la deuxième visait à faire un retour sur les grandes marées de décembre 2010. Du côté de Bonaventure, des assemblées de cuisine ont été réalisées afin de recueillir les perceptions des citoyens quant aux risques reliés aux changements climatiques, et ce particulièrement pour les zones riveraine et côtière. Une planification de la résilience communautaire a ensuite été réalisée dans ces deux localités.