Caractérisation des milieux sensibles de la Haute-Gaspésie

Les milieux sensibles sont des sites d’intérêts écologiques avec ou sans utilisation anthropique et dont la préservation est essentielle à la santé des écosystèmes. Les milieux humides font partie des milieux sensibles et offrent de nombreux avantages autant aux niveaux environnemental, social qu’économique. Considérés comme des pouponnières ichtyologiques et entomologiques exceptionnelles, ils accueillent une biodiversité faunique terrestre et aquatique des plus riches. Véritables agents purificateurs de l’eau, les milieux humides jouent le rôle des reins de la planète, captant les sédiments et réduisant la concentration des pathogènes et contaminants des divers plans d’eau et terrestres. Ils constituent une barrière naturelle qui réduit les risques d’inondation et freinent l’érosion, protégeant ainsi les lignes du rivage.


Compte tenu que le phénomène de l’érosion est fort présent dans le secteur Nord de la péninsule gaspésienne et que la présence des milieux sensibles et humides côtiers de cette zone est sujette à de nombreuses menaces actuelles et éventuelles, le Comité ZIP Gaspésie a réalisé un projet de caractérisation des milieux sensibles et d’inventaire des dépotoirs sauvages dans le tronçon côtier compris à l’intérieur des limites de la MRC de la Haute-Gaspésie.

Grâce à un financement de plus de 15 000 $ provenant d'une contribution du Programme Interactions communautaires, lié au Plan d'action Saint-Laurent 2011-2026, et mis en oeuvre par les gouvernements du Canada et du Québec, ainsi que l'apport du Conseil de l'eau du Nord de la Gaspésie, 22 sites ont été inventoriés dans le but d'en connaître la valeur écologique.



Les principales perturbations anthropiques identifiées furent les suivantes :  
  • la circulation des VTT et des camions dans la végétation et sur la plage;
  • le piétinement de la végétation pour accéder à la plage;
  • l’érosion et le décrochement du talus des côtes;
  • les déchets retrouvés sur la plage;
  • les feux de camp;
  • la tonte du gazon et des herbacées littorales afin de créer des sentiers menant à la plage.

Des stratégies de conservation furent proposées, visant ainsi la conservation de ces milieux fragiles à long terme.